artistes





Gilles Tarabiscuité

Comment faire de l'art numérique sans écran ni ordinateur ? Comment faire de la photo qui ne ressemble pas à de la photo mais qui demeure une « vraie » photographie, une photographie pure sans aucune altération, celle qu’on prend en un seul clic ? C’est en gros, ce que Gilles Tarabiscuité essaie de faire. En général, les gens croient que ses photos sont des images de synthèse 3d ou fabriquées dans Photoshop. Dans les faits, il s’agit de «photographies pures », sans aucunes retouches, ni modifications numériques, sans tripotage informatique d’aucune sorte. Après avoir construit des modèles en carton, il fabrique des installations en bois sur lesquelles il colle des photos d’objets et de sujets divers. À la toute fin, il photographie l’installation devant un fond de scène de couleur. Avec ces expérimentations, il explore la relation entre l’homme et la machine et la réception/perception des images dans le contexte de la numérisation et de l’intelligence artificielle. Du coup, les questions de vérité et de mensonge, de vrai et de faux sont également adressées.

À l’ère de l’intelligence artificielle, Gilles Tarabiscuité s’intéresse aux rapports de l’humain aux technologies numériques. Sa préoccupation principale est de rematérialiser l’objet d’art, de mettre en espace, en trois dimensions, les images générées et prévues pour les écrans plats. Dans le contexte d’une dissémination à grande échelle des technologies numériques, il essaie de réfléchir à des moyens de créer des liens, des passages entre les dichotomies matériel et immatériel, physique et numérique.

Ses travaux ont été exposés entre autres au Japon, en Allemagne (European Month of Photography - 2018), en Grèce (MonitorFest - 2018), en France (Geste Paris - 2019 avec Andreas Gursky, Marina Abramovič, Joel-Peter Witkin entre autres), dans les Pays-Bas (World Press Photo Exhibition Rotterdam + Rotterdam Photo Festival - 2020).

Site Internet : tarabiscuite.com